Skip to content

Une fin

Je m’observe dans le miroir
La souffrance dans les yeux
Débutant avec mes peurs
Pour soulager l’échine de la vie
Qui fuit le retour de ses pas
Viens reviens dans ma mémoire
Et grave de tes griffes
La terrible peine de ton absence
Absorbe la vitalité qui reste
Et fusionne les sentiments
Le mensonge fera le reste
Le ciel qui s’égrène au-dessus de moi
Symbole de liberté
Contemplé par un tournoiement
Dans un ballet élégant de légende
Les nuages tournoient autour de moi
Tentant d’étouffer la tristesse
Coiffant la mort que je regarde partir
Sans voix sans moi

Published inDésillusions perdues