Skip to content

Ecartement et envol

Les plumes envolent et tournoient
Vers une pente arrachée à la cime
Les ailes se déploient lentement
Puis s’ajustent sur l’homme qui décolle
De ce sol où il était doué
Il s’élance vers les cieux
Dans une trajectoire courbe
Téméraire je poursuis son ascension
Quitte le sillage de la voie du vent
Parcourir dans le ciel qui s’offre à lui
Plus haut, plus loin, à l’infini
Rien ne semble impossible à celui qui vole
Il agite ses bras jusqu’à se paralyser de douleur
Dans l’air vigoureux qui le porte
Vole ô homme de paille
Laisse-toi virevolter dans cette plainte
Soumets les lois de la Nature
A la puissance dédaléenne

Published inDésillusions perdues