Skip to content

Miroirs miroirs

Le reflet des perles nage dans les creux
Subsistant sans mal dans les orchestres d’ignorance
L’agonie ambitieuse des corps éclatants
Dans un magnifique gouffre souriant
Un affre de délires
Des pincements déchirants
Petit ciel de campagne implorant une saine colère
Il regarde d’où vient la diffraction de l’amour
Quand chaque goutte perle sur son reflet

Published inDésillusions perdues