Skip to content

Parodie

Une parade sauvage défit la nuit
Devant les splendeurs grandes ouvertes
A mes écritures passagères
Parodiant les titres circassiens
Maître de cérémonie de l’extase
Saint Patron des tristesses ravalées
Il prose ses mots sur l’étagère grammaticale
Au milieu des certitudes brouillées
Souillées

Published inDésillusions perdues