Skip to content

destruction

au fond de mon âme
je conserve une trace de ta présence amère
en attendant la dispersion syntaxique
des mors d’amours qui se dispersent

je vole
je navigue
je pleus
sur l’angoisse sur souvenirs révolus
destinés à dissoudre l’avenir
bâti sur tes yeux bleus

à l’abri du passé
je scrute l’impasse où tu gît
martyr de la violence accrue
tu écris quelque mot sans fantasme
myriade d’échos

Published inNon classé