Skip to content

Arthur T. Manderley Posts

La messe

De cette fugue aléatoire
Où la femme est, où l’homme fut
Ils dansent leur vie
Instant de laboratoire
Qui cultive les plantes amères
Bêche les femmes austères
Et l’homme au visage bizarre
Regarde passer le temps avare